Cellules souches cancéreuses

Le Canada a fait une découverte majeure lorsque des chercheurs ont pu démontrer que les cellules souches cancéreuses étaient une cause importante du taux élevé de récidive après les traitements contre le cancer. Conséquemment, le Réseau des cellules souches a dépensé des sommes importantes pour que les chercheurs trouvent des moyens de cibler ces cellules et de les détruire.

Le cancer est l’une des principales causes de mortalité au Canada. Chaque année, environ 200 000 Canadiens reçoivent un diagnostic de cancer (selon les statistiques de 2014). Compte tenu de la prévalence et des coûts énormes du cancer, celui-ci a fait l’objet de nombreux projets financés par le Réseau des cellules souches dès sa création, en 2001, dans le cadre du Projet de recherche sur les médicaments contre les cellules souches cancéreuses.

story_cancerStemCells-1

On croit que les cellules souches cancéreuses sont à l’origine du développement des tumeurs. Améliorer les connaissances sur ces cellules et sur leur rôle dans la genèse du cancer constitue un axe majeur de la recherche sur les cellules souches. Les chercheurs veulent en cerner les propriétés et déterminer comment les cibler et les détruire sans nuire aux cellules souches saines. Grâce à sa longue tradition d’excellence dans la recherche sur les origines du cancer, le Canada est un joueur important dans ce domaine. De nombreux chercheurs de renom du RCS ont mis la main à la pâte pour que se poursuive cette tradition au cours des décennies à venir.

La Californie est, à l’instar du Canada, un haut lieu de la recherche sur les cellules souches, où travaillent des scientifiques comptant parmi les plus réputés du domaine, à l’échelle mondiale. Le Réseau des cellules souches a participé à plusieurs ateliers sur les cellules souches cancéreuses dans le cadre du Partenariat d’innovation stratégique Canada-Californie, en 2006 et 2007, ce qui a constitué la base d’une collaboration accrue.

À l’issue des ateliers du Partenariat d’innovation stratégique Canada-Californie, les chercheurs du Canada et de la Californie ont convenu qu’ils avaient besoin d’unir leurs forces. Ils ont trouvé une bonne source d’inspiration entre autres dans les programmes de recherche novateurs et coopératifs du Réseau des cellules souches. C’est ainsi qu’a vu le jour le Consortium sur les cellules souches du cancer, qui a été créé en 2007 par le RCS et plusieurs organisations partenaires. Le Consortium a par la suite conclu un partenariat avec l’institut de médecine régénératrice de la Californie pour coordonner stratégiquement la recherche dans le domaine, ce qui a conduit le gouvernement du Canada et la Californie à accorder un financement total de 100 millions de dollars.

Retombées

  • Le Consortium des cellules souches du cancer est né d’un projet du RCS visant à étudier les cellules souches cancéreuses. En 2008, le Consortium a annoncé un financement de 100 millions de dollars pour la recherche dans le domaine.
  • Les projets du RCS ont donné lieu à quatre essais cliniques et permis la conception de plusieurs autres, qui seront réalisés plus tard.
  • John Dick, Ph. D., a remporté le prix Till & McCulloch en 2007 pour avoir conçu un modèle permettant d’étudier la leucémie aigüe chez l’humain au moyen de souris.

  • Connie Eaves, Ph. D, a remporté le prix Till & McCulloch en 2006 pour ses travaux de recherche sur les cellules souches cancéreuses.
  • Shlush L.I., S. Zandi, A. Mitchell, W.C. Chen, J.M. Brandwein, V. Gupta, J.A. Kennedy, A.D. Schimmer, A.C. Schuh, K.W. Yee, J.L. McLeod, M. Doedens, J.J. Medeiros, R. Marke, H.J. Kim, K. Lee, J.D. McPherson, T.J. Hudson et les membres de l’équipe spécialisée en leucémie du projet HALT : A.M. Brown, F. Yousif, Q.M. Trinh, L.D. Stein, M.D. Minden, J.C. Wang et J.E. Dick. « Identification of pre-leukaemic haematopoietic stem cells in acute leukaemia »,Nature, vol. 506, no 7488 (20 février 2014), p. 328-333.

Information complémentaire

  • Rapport annuel 2007-2008
  • Rapport annuel 2009-2010, p. 8
  • Rapport annuel 2009-2010, p. 10