Commercialisation

À compter du 1er avril, grâce au rôle de catalyseur joué par le Réseau des cellules souches dans la recherche d’applications commerciales des cellules souches, 570 demandes de brevet ont été déposées, 93 brevets ont été accordés, 60+ permis ont été délivrés, 11 jeunes entreprises de biotechnologie ont pu démarrer ou accélérer leur croissance et le centre de commercialisation de la médecine régénératrice a vu le jour afin d’assurer une solide présence de l’industrie dans plusieurs secteurs technologiques naissants susceptibles d’être essentiels à l’utilisation future des traitements avec les cellules souches.

story_commercialzation-1Le mandat du Réseau des cellules souches consistait entre autres à favoriser la commercialisation des avancées issues de la recherche qu’il finançait. Autrement dit, il devait jouer le rôle de catalyseur pour faciliter la découverte d’applications commerciales résultant des travaux des scientifiques canadiens dans le domaine des cellules souches. En finançant la recherche de manière ciblée, dans l’optique de la commercialisation, en favorisant les ouvertures et les partenariats et en offrant des ressources pour faciliter le développement de produits, le Réseau s’est employé à donner à ses membres les meilleures chances possible que leurs travaux de recherche débouchent sur la conception de produits cliniquement utiles.

story_commercialzation-2En 2005, le Réseau a remanié son programme de recherche pour qu’il exploite les principales avenues de commercialisation et pour que les descriptions de projet énoncent clairement les résultats attendus et les étapes à franchir selon une stratégie de développement adaptée à chaque produit. En outre, le Réseau des cellules souches a fourni de l’aide financière pour les demandes de brevet et pour les démonstrations de principe destinées à évaluer le potentiel commercial d’un produit. 

Les sommes consacrées par le Réseau à la recherche et à la commercialisation ont permis directement à ses chercheurs subventionnés de déposer 570 demandes de brevet, d’obtenir 93 brevets, de se voir délivrer 60+ permis et de lancer 11 jeunes entreprises de biotechnologie ou d’en accélérer la croissance. Le RCS a en outre favorisé la mise sur pied du centre de commercialisation de la médecine régénératrice, qui poursuit l’œuvre du RCS en assurant une solide présence de l’industrie dans plusieurs secteurs technologiques naissants susceptibles d’être essentiels à l’utilisation future des traitements avec les cellules souches.

Retombées

  • Établissement du centre de commercialisation de la médecine régénératrice en 2011.
  • Préparation d’une trousse standard de gestion de la propriété intellectuelle dans les transferts technologiques.
  • Dépôt de 570 demandes de brevet grâce aux sommes consacrées à la recherche par le RCS.

  • Obtention de 93 brevets grâce aux sommes consacrées à la recherche par le RCS.
  • Obtention de 60+ permis obtenus grâce aux sommes consacrées à la recherche par le RCS.
  • Un total de 11 jeunes entreprises ont pu démarrer ou ont accéléré leur développement grâce aux sommes consacrées à la recherche par le RCS.

Information complémentaire

  • Rapport annuel 2008-2009, p. 12
  • Rapport annuel 2009-2010, p. 11
  • Rapport annuel 2011-2012, p. 12