fren

Avancées importantes réalisées dans le cadre d’un essai clinique sur le diabète de type 1 financé par le RCS

Le 2 décembre 2021 (Ottawa, Ont.) – Les résultats prometteurs d’un essai clinique canadien financé par le Réseau de cellules souches (RCS) représentent un progrès scientifique important dans le traitement des personnes atteintes du diabète de type 1.

Dans le cadre de la première étude du genre, le Dr Timothy Kieffer et son équipe de la Faculté de médecine de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) et de l’institut de recherche Vancouver Coastal Health (VCH) ont contribué à démontrer qu’un traitement à base de cellules souches pourrait permettre à des patients atteints du diabète de type 1 de produire de l’insuline. Les résultats de cet essai clinique pluriannuel ont été publiés aujourd’hui dans la revue Cell Stem Cell.

« Cette année marque le 100e anniversaire de la découverte de l’insuline et le 60e anniversaire de la découverte des cellules souches, deux découvertes canadiennes scientifiques importantes qui auront changé la vie d’une multitude de personnes », souligne Michael Rudnicki, directeur scientifique du RCS. « Le Réseau de cellules souches est fier de continuer d’investir dans les scientifiques canadiens et leurs recherches et essais cliniques de pointe sur le diabète. Nous sommes ravis que le Dr Kieffer et ses partenaires de ViaCyte aient réussi à faire un pas de plus vers la mise au point d’un traitement révolutionnaire contre cette maladie chronique. »

Depuis 2016, le RCS a fourni 1,45 million de dollars à l’appui de cette recherche novatrice et a offert un accès crucial à une thérapie de pointe à des patients du diabète de type 1 qui souffrent d’une forme grave de la maladie.

Les patients participant à l’essai clinique se sont fait implanter chirurgicalement, tout juste sous la peau, un dispositif de la moitié de la taille d’une carte de crédit contenant des millions de cellules bêta cultivées en laboratoire. Ces cellules sont responsables de la production d’insuline. Après plusieurs mois d’observation des patients suivant l’installation du dispositif, l’équipe de recherche a confirmé que les cellules bêta avaient survécu, étaient arrivées à maturité et produisaient de l’insuline.

« Les traitements à base de cellules souches sont incroyablement prometteurs pour le traitement du diabète de type 1 », indique le Dr Timothy Kieffer, auteur principal de l’étude et professeur aux départements de chirurgie et des sciences cellulaires et physiologiques de la Faculté de médecine de l’UBC. «Les résultats de cet essai clinique ne sont qu’un aperçu de ce que la recherche peut apporter avec le soutien continu d’organisations telles que le RCS. Aujourd’hui, nous nous rapprochons un peu plus de l’élimination de la dépendance des patients aux injections d’insuline et de la transformation de la gestion future du diabète de type 1. »

Le financement du RCS a permis à l’équipe du Dr Kieffer de participer à un essai clinique international de plus grande envergure mené par la société de biotechnologie californienne ViaCyte, qui vise à mettre à tester ce traitement de remplacement cellulaire dans plusieurs centres au Canada, aux États-Unis et en Belgique. Le Dr Kieffer occupe maintenant le poste de directeur scientifique de ViaCyte.

Depuis 2016, le RCS a approuvé 15 projets, dont 3 essais cliniques, qui font progresser des traitements potentiels contre le diabète de type 1. Plus récemment, le RCS s’est associé à FRDJ Canada pour lancer un Programme pancanadien de bourses de recherche sur le diabète de type 1, qui sera lancé en janvier 2022.

Le Dr Timothy Kieffer et son équipe de recherche ont aussi reçu des fonds de FRDJ, des Instituts de recherche en santé du Canada, de ViaCyte Inc. et du California Institute for Regenerative Medicine.

Les résultats de l’étude ont également été publiés aujourd’hui dans la revue Cell Reports Medicine. Pour en savoir plus sur l’essai clinique, rendez-vous à l’adresse : https://news.ubc.ca/2021/12/02/stem-cell-based-treatment-produces-insulin-in-patients-with-type-1-diabetes/

-30 –

À propos du Réseau de cellules souches: Le Réseau de cellules souches (RCS) est un organisme national sans but lucratif qui soutient trois objectifs principaux : la recherche sur les cellules souches et la médecine régénératrice ; la formation de la prochaine génération de personnel hautement qualifié ; et le soutien à la mobilisation et au transfert des connaissances issues de la recherche sur les cellules souches et la médecine régénératrice. Du laboratoire à la clinique, notre but est d’alimenter la science pour le bien des Canadiens et des Canadiennes. Le RCS a été fondé en 2001. Avec le soutien du gouvernement du Canada, le réseau est passé de quelques dizaines de laboratoires à plus de 196 groupes de recherche de classe mondiale, soutenant plus de 200 projets de recherche et 24 essais cliniques. Depuis sa création, le RCS a aidé à catalyser 21 entreprises biotechnologiques et à former plus de 4 000 personnes hautement qualifiées. En 2021, le gouvernement du Canada a de nouveau démontré sa confiance et son appui au RCS en investissant 45 millions de dollars pour la période 2022-2025 dans l’organisme. Pour plus d’informations, visitez le site stemcellnetwork.ca.

Personne-ressource pour les médias :
Samantha Rae Ayoub
Directrice des communications et de la mobilisation des connaissances
srae@stemcellnetwork.ca