enfr

Lésions cérébrales

Freda Miller, l’Hôpital pour enfants malades (SickKids)

Les lésions cérébrales ont plusieurs causes, mais très peu de traitements permettent de réparer un cerveau endommagé. Chez les enfants et les adolescents, les dommages à la substance blanche – une région profonde du cerveau constituée de fibres nerveuses recouvertes d’une couche protectrice de myéline – peuvent être causés par des blessures ou des maladies, comme la sclérose en plaques, ou peuvent être le résultat de traitements administrés contre le cancer. Dans tous les cas, la fonction première de la substance blanche, soit la transmission des messages, est compromise, ce qui peut avoir des répercussions durables sur le développement et l’apprentissage.

Dre Freda Miller, une neurobiologiste affiliée à l’Hôpital pour enfants malades de Toronto (SickKids), a découvert une façon de réparer la substance blanche qui, espère-t-elle, permettra de rétablir les fonctions perdues à la suite d’une lésion cérébrale. Sa solution réside dans l’utilisation de la metformine, un médicament sûr et couramment employé pour traiter le diabète. L’équipe multiétablissements de Dre Miller, à laquelle participent le laboratoire de Cindi Morshead (Université de Toronto) et celui de Jing Wang (Hôpital d’Ottawa), a établi que ce médicament activait les cellules responsables de la formation de la substance blanche, conduisant ainsi à la réparation et au rétablissement fonctionnel du cerveau.

Dre Miller et son collègue de l’hôpital SickKids, Donald Mabbot, ont récemment réalisé un essai clinique, utilisant la metformine pour soigner des enfants dont le cerveau avait été endommagé par des traitements contre le cancer. Bien que les résultats de l’essai n’aient pas encore été publiés, l’équipe est optimiste au sujet des constatations qu’elle pourra en tirer. C’est en menant ces travaux que ces chercheurs ont commencé à se demander si ce médicament pourrait avoir un effet semblable chez les patients ayant subi d’autres formes de traumatismes cérébraux – particulièrement ceux qui ont subi des lésions causées par diverses formes de maladies démyélinisantes, telles que la sclérose en plaques. Grâce à une subvention d’équipe de recherche du Réseau de cellules souches, l’équipe de Mme Miller terminera bientôt sa recherche préclinique et entreprendra un essai clinique pilote pour évaluer l’efficacité de metformine pour traiter les enfants et les jeunes atteints d’une forme particulière de trouble de la vue généralement associée à la sclérose en plaques. En mesurant le rétablissement fonctionnel de l’œil, l’équipe sera en mesure de déterminer si la metformine est envisageable comme nouvelle forme de traitement. Si les résultats de l’essai sont bons, des études plus étendues seront menées pour évaluer l’efficacité du médicament pour traiter les enfants et les adultes souffrant d’un éventail plus large d’affections démyélinisantes.

Le projet de Dre Freda Miller est subventionné en 2018-2019 par le Programme des accords de recherche pour les équipes de recherche sur les maladies, qui a octroyé 1,1 million de dollars à l’appui de sept projets. En tout, 61 chercheurs (24 chercheurs principaux et 37 cochercheurs) de 18 établissements différents et 58+ chercheurs stagiaires participent à ces projets. Les équipes multidisciplinaires soutenues par ce programme étudient de nouvelles avenues thérapeutiques cellulaires ou axées sur les cellules souches qui pourraient être utilisées pour traiter certaines maladies. La commercialisation est un volet important de ce programme, puisque les projets subventionnés doivent démontrer une possibilité de commercialisation et d’application clinique. Les recherches soutenues au terme de ce concours visent aussi à traiter des maladies telles que le diabète de type 1, le choc septique et la cécité.

Autres Maladies et profils régionaux