enfr

Poumons prématurés

Bernard Thébaud, l’Hôpital d’Ottawa

Approximativement un tiers des bébés prématurés ont des poumons sous-développés, ce qui peut mener à plusieurs affections potentiellement mortelles et à une piètre qualité de vie. Une élévation de la pression artérielle (aussi appelée hypertension pulmonaire) dans ces tout petits poumons constitue une complication grave qui double le risque de décès de ces jeunes patients. Il n’existe actuellement aucun traitement pour stimuler la croissance de ces minuscules poumons ou pour en diminuer l’hypertension artérielle. Le Dr Bernard Thébaud, de l’Hôpital d’Ottawa, veut y remédie

Financé par le RCS depuis 2007, le laboratoire du Dr Thébaud fut le premier à démontrer que les versions immatures des cellules qui tapissent l’intérieur des vaisseaux sanguins – un type de cellule souche – peuvent contribuer à la formation de vaisseaux sanguins supplémentaires dans les poumons et, par conséquent, favoriser la croissance des poumons et la diminution de l’hypertension pulmonaire.

Il reste encore plusieurs questions auxquelles il faut trouver réponse pour comprendre ce mécanisme et déterminer comment l’adapter pour mettre au point un traitement potentiel. Avec le soutien d’une subvention d’Accélération des recherches cliniques d’impact du Réseau de cellules souches, le laboratoire du Dr Thébaud vérifiera son hypothèse actuelle selon laquelle ces cellules, appelées cellules endothéliales formant des colonies, ou ECFC (pour endothelial colony-forming cells), fonctionnent principalement en émettant des signaux qui commandent la croissance de nouveaux vaisseaux, plutôt qu’en formant directement  par elles-mêmes de nouveaux vaisseaux sanguins. Les informations recueillies contribueront à déterminer la meilleure voie à suivre pour mettre au point de futurs traitements.

Un autre volet important de leur étude consistera à tester l’efficacité de la production et de la multiplication des cellules. L’équipe utilise des cellules provenant de cordons ombilicaux donnés, mais elle a aussi noué un partenariat avec un autre groupe pour tester les EDFC produites à partir de cellules souches pluripotentes induites, dont l’approvisionnement est moins limité. Ces cellules souches peuvent produire plus d’un billion de cellules de vaisseaux sanguins en trois mois, ce qui pourrait être l’échelle nécessaire pour une utilisation du procédé en milieu clinique.

Ces travaux permettront au Dr Thébaud de progresser vers son objectif plus large : améliorer la santé globale des bébés prématurés. Ils pourraient également profiter à d’autres Canadiens et patients dans le monde qui souffrent d’affections associées à un faible approvisionnement sanguin, telles que les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux ou la prééclampsie.

Le projet du Dr Bernard Thébaud est subventionné en 2018-2019 par le Programme d’accords de recherche d’impact, qui a octroyé 1,4 million de dollars à l’appui de 14 projets nationaux axés sur l’application clinique, la commercialisation et les politiques publiques. En tout, 59 chercheurs (20 chercheurs principaux et 39 cochercheurs) de 18 établissements différents et 54+ chercheurs stagiaires participent à ces projets.

Autres Maladies et profils régionaux