fren

Nika Shakiba: 20Q20

Nika Shakiba, PhD

Professeure adjointe, École d’ingénierie biomédicale

 

 

 

20 questions pour Nika Shakiba

1. Où êtes-vous née? Où avez-vous grandi?
Je suis née en Iran, je suis arrivée au Canada à l’âge de deux ans et j’ai grandi à Toronto. J’ai récemment déménagé à Vancouver.

2. Où avez-vous étudié?
J’ai obtenu mon baccalauréat et mon doctorat à l’Université de Toronto.

Mon baccalauréat était en sciences de l’ingénierie. Ce programme était probablement l’un des premiers à l’époque où les frontières de l’ingénierie étaient floues. Vous pouviez explorer l’ingénierie cellulaire, les définitions non traditionnelles de l’ingénierie et avoir une idée de la façon dont les principes de l’ingénierie peuvent être plus largement utiles en biologie.

Je ne savais pas vraiment qu’il était possible pour les ingénieurs d’avoir un impact sur la biologie avant de rencontrer Peter Zandstra, un ingénieur chimiste qui a eu l’audace de jouer sur le terrain des chercheurs en cellules souches. C’était tellement non traditionnel et cela m’a vraiment enthousiasmée. J’ai rejoint le laboratoire de Peter à titre d’étudiante diplômée. Je suis entrée dans le domaine en me concentrant sur la modélisation informatique, et j’en suis ressortie alors que j’étudiais presque entièrement le domaine expérimental. La courbe d’apprentissage était abrupte, mais Peter m’a fournie un environnement de soutien et de collaboration tel que j’ai pu acquérir cette expertise. Il était vraiment favorable à l’échange d’idées entre domaines, entre pairs et entre collaborateurs.

Dans le cadre de mon doctorat, j’ai exploré les règles sous-jacentes qui ont façonné les décisions des cellules et des cellules de la peau telles que nous les avons génétiquement reprogrammées pour les ramener à l’état de cellules souches. Les biologistes et les cliniciens étaient fondamentalement les moteurs de ces quêtes; c’était donc une expérience vraiment amusante de plonger là dedans et de travailler ensemble.

Lire l’entrevue complète ici.

Publié mars 2021.

Other Biographies des chercheurs