enfr

Le Réseau de cellules souches annonce la nomination d’une nouvelle directrice générale

Ottawa, le 4 juillet 2017– Le Réseau de cellules souches (RCS) a le plaisir d’annoncer la nomination de Cate Murray à titre de directrice générale du RCS. Spécialiste chevronnée des affaires publiques, Mme Murray compte plus de vingt ans d’expérience professionnelle dans le milieu de la recherche scientifique au Canada. Elle possède une connaissance approfondie du système national des sciences et de l’innovation et elle a travaillé dans les secteurs public et privé, œuvrant notamment à l’élaboration de politiques liées à la recherche en santé, au financement de la recherche scientifique et aux affaires extérieures.

Andrew McKee, président du Conseil d’administration du RCS, a affirmé ce qui suit : « Au terme d’une démarche exhaustive qui a vu l’examen de plus de 40 candidats suivi d’entrevues approfondies avec les individus les plus prometteurs, le Conseil d’administration a déterminé que Cate Murray était de loin la candidate la plus apte à diriger les destinées du RCS au cours des années à venir », ajoutant ensuite « j’attends avec impatience l’occasion de travailler avec Mme Murray dans le but de préciser la voie à suivre pour assurer le fonctionnement optimal et la réalisation des objectifs ambitieux et importants du RCS. »

Au cours de la dernière année, en tant que directrice des Communications et des Affaires publiques du RCS, Cate Murray avait pour mandat de représenter les intérêts du RCS auprès de ses partenaires, des organisations gouvernementales et des médias. Elle a rapidement réussi à établir des liens positifs et significatifs avec un vaste réseau d’intervenants du milieu de la médecine régénérative et a joué un rôle de premier plan dans la démarche d’obtention des fonds fédéraux requis pour assurer la poursuite des activités du RCS.

Michael Rudnicki, directeur scientifique et premier dirigeant du RCS, a souligné ce qui suit : « Cate Murray est dotée d’une pensée stratégique et son style de gestion est positif et participatif. Je suis convaincu que son éthique professionnelle et son degré d’engagement exemplaire envers le renforcement du secteur des cellules souches et de la médecine régénérative contribueront grandement à l’épanouissement du Réseau de cellules souches, notamment en ce qui a trait à nos activités de recherche et de perfectionnement professionnel des stagiaires », pour ensuite ajouter « toutes nos félicitations à Cate Murray pour cette nomination bien méritée. »

-30-

À propos du Réseau de cellules souches : Depuis sa mise sur pied en 2001, le Réseau de cellules souches (RCS) a toujours eu pour raison d’être le soutien et le développement de la recherche dans le domaine des cellules souches et de la médecine régénérative. Et le RCS a bénéficié de l’appui du gouvernement du Canada depuis le tout début. Le RCS a pour mandat d’agir comme catalyseur dans la découverte d’applications cliniques et de produits commerciaux résultant de la recherche sur les cellules souches et dans l’adoption de politiques publiques en la matière. En quinze ans à peine, le RCS a réussi à entraîner l’émergence d’une communauté nationale d’experts qui a transformé la recherche sur les cellules souches au Canada à un point tel que les nombreuses découvertes novatrices en médecine régénérative ont révolutionné la pratique clinique, ce qui a permis au Canada d’acquérir une réputation exemplaire à l’échelle internationale. Le RCS a repoussé les limites de la recherche fondamentale dans ce domaine si bien que les résultats translationnels qui en découlent mènent régulièrement à des applications cliniques et à des produits prisés sur le marché. www.stemcellnetwork.ca/fr/

Personne-ressource :
Cate Murray
Directrice générale
Réseau de cellules souches
catemurray@stemcellnetwork.ca
Mobile : 613-979-6174