enfr

Le Réseau de cellules souches ajoute deux nouveaux membres à son conseil d’administration

Le 10 juillet 2018 (Ottawa) – Le Réseau de cellules souches (RCS) est heureux d’annoncer la nomination de Julie Fradette et Tamer Mohamed à son conseil d’administration, en date du 26 juin 2018. Le conseil d’administration du RCS est constitué de 12 éminents Canadiens issus des domaines de la recherche, de l’industrie, des services de santé et d’organismes sans but lucratif.

« Julie Fradette et Tamer Mohamed apportent au conseil d’administration des points de vue originaux et des connaissances expertes qui nous aideront grandement à poursuivre et rehausser notre rôle de chef de file dans la transposition des découvertes de la médecine régénératrice et de la recherche sur les cellules souches du laboratoire au milieu clinique. Je leur souhaite la bienvenue et j’attends avec impatience d’entendre leurs idées et leurs recommandations au cours des années à venir » a indiqué le Dr Michael Rudnicki, directeur scientifique du RCS.

À titre de professeure à l’Université Laval, chercheuse au Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval et directeur du réseau ThéCell, basé au Québec, la Dre Fradette nous apporte une grande expertise en matière de gestion des projets de recherche, notamment dans les domaines de l’ingénierie tissulaire et des cellules souches adipeuses. Tamer Mohamed est un entrepreneur, ingénieur et inventeur de renom qui a fondé la société Aspect Biosystems de Vancouver en 2013, dont il est le président et chef de la direction.

Souligne la Dre Fradette, « Au fil des ans, le Réseau de cellules souches a contribué à la réalisation de nombreux progrès scientifiques dans le domaine de la médecine régénératrice, en plus de contribuer directement à l’avancement de la carrière de centaines de jeunes chercheurs. À mon avis, il est essentiel d’offrir des possibilités de mentorat à la prochaine génération de chercheurs. Ainsi, je me réjouis d’avoir l’occasion d’aider le RCS à offrir aux jeunes chercheurs de nouvelles possibilités de contribuer à l’avancement des soins de santé au Canada. »

« La médecine régénératice repousse les limites de la biologie traditionnelle – elle est axée sur la conception de solutions intégrées exigeant des connaissances spécialisées dans plusieurs disciplines connexes pour ensuite transformer les résultats de la recherche en applications cliniques et commercialisables. Le RCS est reconnu mondialement pour sa capacité de réunir et appuyer les équipes de pointe qui ont permis au Canada de se positionner aux premières lignes de la recherche sur la médecine régénératrice, ce qui nous permet de concurrencer avec nos compétiteurs à l’échelle mondiale. Je suis heureux de pouvoir aider le RCS à poursuivre cette démarche », indique Tamer Mohamed.

Le RCS tient à témoigner de son appréciation envers le Dr Rod McInnes et le Dr Jacques Galipeau, qui ont récemment pris leur retraite après de longues années de précieux services à titre de membres actifs du conseil d’administration.

La liste intégrale des membres du conseil d’administration du RCS, accompagnée de leurs profils biographiques, est disponible au site Web du RCS à l’adresse suivante : https://stemcellnetwork.ca/fr/qui-nous-sommes/gouvernance/

-30-

 À propos du Réseau de cellules souche – Depuis sa mise sur pied en 2001, le Réseau de cellules souches (RCS) a toujours eu pour raison d’être le soutien et le développement de la recherche dans le domaine des cellules souches et de la médecine régénérative. En 17 ans à peine, le RCS a réussi à entrainer l’émergence d’une communauté nationale d’experts qui a transformé la recherche sur les cellules souches au Canada à un point tel que les nombreuses découvertes novatrices en médecine régénérative ont révolutionné la pratique clinique, ce qui a permis au Canada d’acquérir une réputation exemplaire à l’échelle internationale. Le RCS a repoussé les limites de la recherche fondamentale dans ce domaine si bien que les résultats translationnels qui en découlent mènent régulièrement à des applications cliniques et à des produits prisés sur le marché. En date de fin 2017, le RCS a investi plus de 100 000 000 $ dans la recherche translationnelle innovante. Son programme de financement stratégique a permis d’appuyer 169 groupes de recherche de niveau international, et plus de 2 500 stagiaires à l’échelle du pays. De plus, le RCS a catalysé 18 essais cliniques et 16 entreprises en démarrage dans le domaine de la médecine régénérative. Les chercheurs du RCS ont aussi réussi à obtenir plus de 100 000 000 $ en fonds de contrepartie de la part d’autres partenaires. Le RCS a également parrainé le lancement de plusieurs réseaux et organismes de recherche canadiens et internationaux. www.stemcellnetwork.ca

Personne-ressource :

Lisa Willemse
Directrice des communications par intérim
Réseau de cellules souches
lwillemse@stemcellnetwork.ca