enfr

Que sont les cellules souches?

Les cellules souches sont les composantes de base de notre corps. Elles diffèrent des autres cellules, car elles ont le potentiel de se transformer en tout autre type de cellule et elles peuvent se renouveler d’elles-mêmes, ce qui signifie qu’elles peuvent guérir le sang, les tissus et les organes. Grâce aux cellules souches, notre corps peut réalimenter notre circulation sanguine, guérir les brûlures et égratignures et réparer les ligaments déchirés et les os brisés.

Puisque les cellules souches peuvent réparer les tissus et les organes, elles sont à la base de la médecine régénérative, une nouvelle façon de traiter les maladies et les blessures. Les thérapies à base de cellules souches permettent aux gens d’avoir de meilleures chances de guérison totale et d’avoir une meilleure qualité de vie, mais elles peuvent aussi réduire les coûts associés aux soins de santé.

À propos des cellules souches

Pourquoi la recherche sur les cellules souches est-elle si importante?

La médecine régénérative dépend de l’étude des cellules souches pour la découverte de traitements améliorés qui aideront les gens. Pour le moment, les maladies et blessures sont principalement traitées avec les médicaments, la chirurgie et la réadaptation, lesquels peuvent atténuer les symptômes sans toutefois permettre une guérison totale. Toutefois, les thérapies à base de cellules souches pourraient aider les gens à ne plus être dépendants des médicaments coûteux à long terme, puisque les cellules souches s’attaquent à la source de la maladie et qu’elles peuvent freiner la progression d’une maladie ou même permettre la guérison.

Par exemple, la recherche sur les cellules souches pourrait permettre aux personnes diabétiques de ne plus avoir à vérifier leur glycémie et à s’injecter de l’insuline chaque jour tout en réduisant les risques associés à la maladie. Ce genre de thérapie serait avantageux pour les patients et réduirait à la fois les coûts à long terme associés au système de soins de santé. Au cours des décennies à venir, de nouvelles thérapies et technologies cellulaires viendront transformer le visage des soins de santé et améliorer la vie de millions de personnes.

Quelles sont les maladies et quels sont les troubles de santé qui peuvent ou pourraient être traités grâce aux thérapies à base de cellules souches?

Les thérapies à base de cellules souches sont déjà utilisées pour traiter les cancers sanguins comme la leucémie (p. ex., par le don de moelle osseuse) et la sclérose en plaques agressive. Mais elles sont aussi très prometteuses pour le traitement éventuel de plusieurs autres maladies et troubles de santé comme le diabète de type 1, les maladies cardiaques, les maladies rénales et d’autres types de cancer (p. ex., les cancers de la peau, du sein, des poumons et des testicules), les lésions médullaires, les troubles neurologiques (p. ex., la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson), l’arthrite et les maladies des yeux qui peuvent entraîner la cécité.

Quels sont les types de cellules souches utilisés?

Il existe deux types principaux de cellules souches qui sont actuellement utilisés dans la recherche.

  1. Les cellules souches pluripotentes sont essentiellement des cellules qui « remettent le compteur à zéro ». Elles peuvent se transformer (ou se différencier) en tout type de cellule du corps, ce qui fait d’elles des outils extrêmement puissants pour la médecine régénérative. Il existe deux types de cellules pluripotentes.
    1. Les cellules souches embryonnaires dérivées de blastocytes âgés de 4 ou 5 jours peuvent se différencier en n’importe quel de ces trois feuillets embryonnaires : l’endoderme (paroi intérieure de l’estomac, tube digestif, poumons), le mésoderme (muscle, os, sang, appareil urogénital) ou l’ectoderme (tissus de l’épiderme et système nerveux). L’utilisation des cellules souches embryonnaires dans la recherche est controversée en raison des questions éthiques qu’elle suscite. Par conséquent, des lignes directives strictes d’utilisation ont été établies au Canada et dans de nombreux autres pays.
    2. Les cellules souches pluripotentes induites (CSPi) sont créées à l’aide de cellules souches adultes (comme les cellules souches de la peau) qui sont génétiquement reprogrammées pour devenir des cellules pluripotentes. Cette percée a été réalisée en 2007 par la Dre Shinya Yamanaka, qui a reçu le Prix Nobel pour sa découverte. Aujourd’hui, les CSPi sont fréquemment utilisées dans la recherche puisqu’elles permettent aux chercheurs de ne pas être confrontés à un grand nombre de questions éthiques associées aux cellules souches embryonnaires. Elles ne sont pas identiques aux cellules souches embryonnaires, et leur plein potentiel reste à être déterminé.
  2. Les cellules souches adultes sont les cellules souches que l’on retrouve dans la plupart des organes et des tissus. Elles ont un moins grand potentiel que les cellules souches pluripotentes en ce sens qu’elles ne peuvent former que les types de cellules de l’organe dans lequel on les retrouve. Par exemple, une cellule souche hématopoïétique ne peut former que des cellules du système sanguin, une cellule souche musculaire ne peut former que du tissu musculaire, et ainsi de suite. Malgré cette restriction, les cellules souches adultes sont extrêmement utiles aux fins d’études, et elles sont couramment utilisées en milieu clinique, le plus fréquemment pour traiter des troubles sanguins à l’aide d’une greffe de cellules souches hématopoïétiques (qui utilise les cellules souches sanguines de la moelle osseuse).

Comment les cellules souches ont-elles été découvertes?

Les cellules souches ont été découvertes par James Till et Ernest McCulloch à l’Institut du cancer de l’Ontario en 1961 alors qu’ils étudiaient les effets de la radiation sur la moelle osseuse des souris. Ils ont ensuite publié les résultats de leur découverte dans la revue Radiation Research. Ils sont maintenant considérés par tous comme les « pères de la science des cellules souches ». C’est en partie grâce à l’esprit de collaboration de Till et McCulloch et à leurs activités dévouées de mentorat auprès de jeunes scientifiques que le Canada est devenu le centre de l’innovation en matière de cellules souches et un chef de file en médecine régénérative.

Tourisme des cellules souches et thérapies non éprouvées à base de cellules souches

Bien que les thérapies à base de cellules souches soient très prometteuses, bon nombre d’entre elles sont toujours à l’essai pour ce qui est de leur sécurité et de leur efficacité. Cela signifie que très peu de thérapies à base de cellules souches sont offertes en clinique par des professionnels de la santé en tant que soins standards. Malgré cela, des cliniques situées dans différents pays font la publicité de traitements auprès de Canadiens à la recherche de traitements qui guériront leur maladie ou trouble de santé. Il peut s’avérer coûteux, inefficace et même dangereux de se rendre dans un autre pays pour y subir un traitement expérimental (tourisme des cellules souches). Toutefois, face à une maladie potentiellement mortelle, de nombreuses personnes veulent avoir le droit d’essayer un traitement expérimental ou non éprouvé. Les enjeux éthiques sont importants et cette question est à l’étude par les membres de la communauté de recherche sur les politiques du RCS. Pour en savoir plus (en anglais seulement) sur les arguments associés au « droit à l’essai », cliquez ici.

Les thérapies à base de cellules souches non éprouvées ne s’adressent pas toutes aux personnes malades. De nombreuses cliniques offrent des traitements antivieillissement ou d’autres produits destinés à améliorer l’apparence physique ou la mobilité. Des personnalités connues et des athlètes professionnels font souvent la promotion et la commercialisation de ce type de traitement. Les recherches ont démontré que le grand public fait souvent confiance aux personnalités connues qui sont les porte-parole de ces traitements et qu’il peut être convaincu par des campagnes de marketing persuasives.

Les chercheurs du RCS en matière de politiques Timothy Caulfield (Université de l’Alberta), Ubaka Ogbogu (Université de l’Alberta) et Amy Zarzeczny (Université de Regina) collaborent avec leurs confrères de pays étrangers pour définir les incidences du tourisme des cellules souches, pour encourager l’établissement de meilleures règles et accréditations et pour distinguer les faits des fausses allégations.

Pour en savoir plus sur le tourisme des cellules souches, visionnez ce vidéo du RCS (en anglais seulement) narré par le professeur Timothy Caulfield.

Série de vidéos Stem Cell Shorts

Vous voulez suivre un cours accéléré sur les cellules souches? Nos vidéos Stem Cell Shorts expliquent rapidement et clairement les principes de base de cette science. Ces vidéos colorés et animés sont narrés par des chercheurs de renom du domaine des cellules souches, et ils ont été créés par les anciens stagiaires du RCS Ben Paylor et Mike Long avec le soutien du RCS.

Que sont les cellules souches embryonnaires?
Que sont les cellules souches pluripotentes induites?
Qu’est-ce qu’une cellule souche cancéreuse?
Qu’est-ce qu’une cellule souche hématopoïétique?
Qu’est-ce qu’une cellule souche neurale?
Qu’est-ce qu’une cellule souche rétinienne?

La recherche au service des politiques sur les cellules souches

Le RCS a octroyé des fonds à des projets axés sur les enjeux éthiques, juridiques et sociaux liés aux cellules souches.

En savoir plus

Actualités

Ottawa accueille les plus éminents chercheurs en médecine régénérative du Canada

Le 12 novembre 2018 (OTTAWA, ONTARIO) – Au cours des trois prochains jours, les progrès, l’innovation clinique et le « droit à l’essai » dans le domaine des cellules souches figureront en tête de l’ordre du jour des Réunions Till & McCulloch, qui se tiendront à Ottawa, à l’intention des chercheurs canadiens et internationaux de pointe du …

En savoir plus