fren

Le Réseau de cellules souches du Canada réalise son plus important investissement à l’appui de la recherche dans le domaine de la médecine régénératrice

Le RCS annonce un financement de 19,5 millions de dollars pour 32 projets de recherche et essais cliniques en médecine régénératrice auxquels participeront plus de 400 chercheurs, cliniciens et stagiaires de partout au Canada.

Le 12 mai 2022 (Ottawa, Ont.) – Le Réseau de cellules souches (RCS) du Canada a annoncé aujourd’hui l’octroi de 19,5 millions de dollars pour financer 32 projets de recherche et essais cliniques dans le domaine de la médecine régénératrice et des cellules souches. Cet investissement est la plus importante injection de fonds réalisée par le RCS dans le secteur au cours de ses 20 années d’existence. Il a été rendu possible grâce à l’augmentation du financement accordée au RCS par le gouvernement du Canada en 2021. Doublé d’un soutien en nature et en espèces apporté par 34 organisations partenaires, évalué à 22,4 millions de dollars, cet investissement permettra à la communauté canadienne de la recherche en médecine régénératrice de mettre à contribution une somme totale de 42 millions de dollars pour la réalisation d’activités de recherche et d’essais cliniques au cours des trois prochaines années.

La médecine régénératrice (MR), qui vise la régénération, la réparation ou le remplacement de cellules, d’organes ou de tissus endommagés ou malades, repose traditionnellement sur les cellules souches. On utilise notamment des thérapies à base de cellules souches depuis de nombreuses années pour traiter les cancers du sang, comme la leucémie, mais elles sont extraordinairement prometteuses dans d’autres domaines et pourraient servir un jour à traiter des maladies rares et chroniques et plusieurs types de maladies affligeantes, comme le diabète de type 1, les maladies cardiaques et les maladies rénales, ainsi que des troubles neurologiques comme la maladie d’Alzheimer. La science progresse rapidement, tout comme les techniques, les approches et les outils qui peuvent être utilisés pour faire progresser la MR.

Les projets et les essais cliniques annoncés aujourd’hui par le RCS seront menés à divers endroits au pays et plus de 400 chercheurs, cliniciens et stagiaires y participeront. Cinquante-neuf pour cent des projets seront dirigés par des femmes, et 12 projets seront dirigés par des chercheurs en début de carrière. Au total, les projets porteront sur 20 affections différentes, telles que l’accident vasculaire cérébral, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 1, la maladie de Parkinson, la dystrophie musculaire, les cancers du sang, la sclérose en plaques, la cicatrisation des plaies et la septicémie.

Les plus grands projets parmi ceux que le RCS finance aujourd’hui s’inscrivent dans un nouveau programme pluriannuel, les subventions Horizon. D’une valeur de 3 millions de dollars chacune, ces subventions sont les mieux dotées que le RCS ait offertes au cours de la dernière décennie. Elles visent à soutenir des recherches novatrices et la mise au point de solutions technologiques transformatrices qui seront utilisées pour relever des défis de la médecine régénératrice et qui auront d’importantes retombées sanitaires et économiques au cours de la prochaine décennie. Les subventions Horizon visent aussi à catalyser des recherches et à créer des actifs de propriété intellectuelle canadiens qui généreront de l’activité translationnelle ou commerciale. Trois équipes nationales multidisciplinaires ont reçu des subventions Horizon pour mener des recherches axées sur des thérapies de nouvelle génération pour le traitement des cancers du sang, l’avancement de la régénération cardiaque et la mise à l’échelle et la bioproduction de thérapies personnalisées pour le diabète de type 1.

Pour en savoir plus sur les programmes de financement du RCS et sur les projets soutenus, suivez ce lien : https://stemcellnetwork.ca/fr/recherche/resultats-des-concours-de-recherche/

Pour en savoir plus sur les trois subventions Horizon du RCS, rendez-vous à cette adresse : https://stemcellnetwork.ca/wp-content/uploads/2022/05/2022-05-11-FR-version-Horizon-Awards-Feature-Article-May-2022.pdf

 

-30 –

Citations :

« Les cellules souches et la médecine régénératrice sont ensemble un exemple de réussite canadienne qui stimule l’innovation et sauve la vie de Canadiens et d’innombrables autres personnes dans le monde. Par l’intermédiaire du Réseau de cellules souches, nous sommes fiers d’investir dans nos chercheurs et scientifiques de classe mondiale et de soutenir le travail novateur qu’ils mènent pour lutter contre certaines des maladies les plus graves auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui. Lorsque nous investissons dans la science, nous investissons dans une meilleure vie et une meilleure santé pour tous. »
– L’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

« La communauté canadienne de la recherche sur les cellules souches est sans égale, comme en témoignent les noms des personnes qui dirigeront nos nouveaux projets ou y participeront. Aujourd’hui, nous annonçons le premier de deux concours de financement évalués par les pairs pour la période 2022-2025, et nous sommes ravis de pouvoir contribuer au moyen de divers programmes qui permettront de maintenir la filière nationale de la recherche en médecine régénératrice bien chargée pour les années à venir. Je suis impatient de voir les résultats des travaux que nous annonçons d’aujourd’hui, car je suis persuadé qu’ils permettront d’offrir de nouveaux traitements aux patients d’aujourd’hui et de demain. »
– Michael Rudnicki, O. C., Ph. D, FRS, MSRC, directeur scientifique, Réseau de cellules souches

« Alors que notre pays s’efforce de bâtir une économie durable et moderne qui assurera une longue prospérité et une meilleure santé à tous les Canadiens et Canadiennes, le RCS est honoré de pouvoir apporter sa contribution. Le financement annoncé aujourd’hui permettra aux leaders de la prochaine génération dans le domaine des sciences de la vie d’acquérir la formation pratique et l’expérience nécessaires pour que le Canada demeure concurrentiel sur la scène internationale. Le financement du RCS soutiendra également la croissance du secteur canadien de la bioproduction et alimentera des essais cliniques qui permettront aux patients admissibles d’avoir accès à des traitements de pointe qui seraient autrement hors de portée. »
– Cate Murray, présidente-directrice générale, Réseau de cellules souches.

 

Faits en bref :

L’existence des cellules souches a été confirmée pour la première fois par deux Canadiens de l’Université de Toronto, le Dr Ernest McCulloch et James Till. Depuis lors, le Canada se classe régulièrement parmi les cinq premiers pays au monde en termes d’impact et d’innovation dans le secteur des cellules souches et de la médecine régénératrice.

Le Réseau de cellules souches est un organisme national sans but lucratif qui soutient trois objectifs principaux : la recherche sur les cellules souches et la médecine régénératrice; la formation de la prochaine génération de travailleurs hautement qualifiés; et le soutien à la mobilisation des résultats de la recherche. Le RCS a comme vision de : Propulser la création de thérapies et de technologies qui permettront de sauver des vies grâce à la recherche en médecine régénératrice, pour le bien de tous et de toutes.

Le financement de 19,5 millions de dollars annoncé aujourd’hui, auquel s’ajoutent 22,4 millions de dollars de soutien en nature et en espèces de la part des organisations partenaires, permettra d’appuyer plus de 400 personnes et leurs 32 projets portant sur 20 domaines thérapeutiques. Dix-sept projets sont financés en Ontario, six au Québec, sept en Colombie-Britannique, un en Alberta et un en Saskatchewan.

À la fin de l’exercice 2023, le RCS aura fourni plus de 160 millions de dollars pour soutenir des recherches novatrices et la formation, et les chercheurs du réseau auront bénéficié d’une contribution supplémentaire d’un partenaire dans une proportion approximative de 1:1 par rapport à ce financement. Ce soutien aura permis la réalisation de 270 projets ainsi que le financement de 231 équipes de recherche de classe mondiale et de plus de 5 000 stagiaires à travers le Canada. Le RCS aura également catalysé plus de 30 essais cliniques et catalysé ou renforcé 29 entreprises en démarrage.

Selon un rapport publié en 2021 par l’Institute of Health Economics (IHE), le Canada est bien placé pour atteindre – voire dépasser – les objectifs d’une croissance économique de 5 milliards de dollars et de la création de 6 000 emplois hautement qualifiés générés grâce à la MR.

 

Personne-ressource pour les médias
Samantha Rae Ayoub
Vice-présidente, communications et mobilisation des connaissances
srae@stemcellnetwork.ca
613-402-3974