enfr

Le Réseau de cellules souches investit dans des essais cliniques et des recherches avancées sur le diabète, les lésions cérébrales, les maladies cardiaques et la cécité

Le 12 avril 2018 (Toronto) Le Réseau de cellules souches (RCS) a annoncé aujourd’hui l’octroi de 4 millions de dollars en subventions destinées à financer des recherches novatrices sur les cellules souches et la médecine régénérative. Ces recherches contribueront à mettre à profit des découvertes scientifiques pour améliorer la santé des Canadiens et favoriser la croissance économique du pays. Ce financement a été rendu possible grâce à un engagement pris par le gouvernement du Canada dans son budget de 2017 et a été accordé au terme d’un processus concurrentiel examiné par des pairs organisé par le RCS.

Le RCS subventionnera au total 24 projets orientés vers des objectifs de partout au Canada, qui feront passer la recherche du laboratoire au chevet des patients dans des domaines tels que les lésions cérébrales, la dystrophie musculaire et le rétablissement de la vue. En tout, 95 scientifiques et plus de 150 chercheurs stagiaires de l’ensemble du pays participeront à ces nouveaux projets à impact élevé. Trois projets soutiennent directement des essais cliniques en phase initiale ayant pour but d’évaluer des traitements cellulaires contre le myélome multiple, le diabète de type 1 et les maladies cardiaques. Ces projets seront cofinancés, à hauteur de plus de 11 millions de dollars, par des partenaires du RCS.

« La vigueur du secteur canadien de la recherche sur les cellules souches tient depuis longtemps à son esprit de collaboration et à la vitalité de la communauté de chercheurs qui le sous-tend », souligne M. Michael Rudnicki, O.C., directeur scientifique du RCS. « Ces facteurs ont permis au RCS de bâtir d’exceptionnelles équipes de calibre mondial, qui s’attaquent à des problèmes de santé parmi les plus urgents de notre époque. Grâce à leurs efforts, la médecine régénérative a maintenant atteint le seuil où certains traitements basés sur les cellules souches passeront bientôt au stade de l’application clinique et pourront être proposés aux patients. »

Au Canada, les maladies chroniques génèrent des dépenses de l’ordre de 190 milliards de dollars par année, un fardeau pour notre système de santé qui croît plus rapidement que notre économie. Toutefois, le potentiel révolutionnaire du secteur de la recherche sur les cellules souches pourrait nous permettre d’inverser cette tendance : un seul nouveau traitement contre une maladie coûteuse pourrait faire épargner des millions de dollars à notre système de santé.

Par exemple, les recherches novatrices de la professeure Freda Miller, de l’Hôpital pour enfants malades de Toronto (SickKids Hospital), pourraient améliorer le sort des enfants et des jeunes ayant subi des traumatismes cérébraux, ce qui leur permettrait de mener une vie plus remplie et plus productive. Son approche fait appel à un médicament bon marché et couramment utilisé pour stimuler la réparation du cerveau et sera étudiée dans le cadre d’un essai clinique soutenu par une subvention d’équipe de recherche sur les maladies annoncée aujourd’hui par le RCS.

« En tant que membre du Réseau de cellules souches depuis 2001, je peux catégoriquement affirmer que j’ai beaucoup profité de l’occasion qui m’a été donnée de faire partie d’une communauté nationale de recherche. Avec le soutien financier annoncé aujourd’hui, mon équipe pourra poursuivre ses efforts visant à faire passer de nouveaux traitements au stade clinique », indique Mme Miller, une neurobiologiste de l’Institut de recherche de l’Hôpital pour enfants malades de Toronto. « Je suis reconnaissante envers le Réseau de cellules souches pour le leadership et le soutien qu’il nous offre; et je suis impatiente de voir ces recherches profiter aux Canadiens qui ont subi des traumatismes cérébraux ».

 

Le RCS octroie des fonds par le biais de trois programmes stratégiques :

Le Programme de soutien des essais cliniques versera 1,5 million de dollars à l’appui de trois essais. En tout, 33 chercheurs (3 chercheurs et 30 collaborateurs) de 9 établissements différents et 27 chercheurs stagiaires participeront à ces essais, qui viseront à démontrer l’innocuité et l’efficacité de nouveaux traitements à base de cellules souches chez les humains. Ce programme soutient des essais de phases I et II qui sont susceptibles d’être économiquement viables pour les systèmes de soins de santé et de présenter des avantages pour les patients. Les essais subventionnés consisteront à évaluer un traitement de cellules souches contre le diabète, à utiliser des cultures expansées de cellules souches de cordon ombilical pour traiter le myélome multiple et à évaluer une version améliorée d’une thérapie cellulaire mise au point pour favoriser la réparation du cœur.

Le Programme d’accords de recherche pour les équipes de recherche sur les maladies versera 1,1 million de dollars à l’appui de 7 projets nationaux. En tout, 61 chercheurs (24 chercheurs et 37 collaborateurs) de 18 établissements différents et 58 chercheurs stagiaires participeront à ces projets. Les équipes multidisciplinaires soutenues par ce programme étudieront de nouvelles avenues thérapeutiques cellulaires ou axées sur les cellules souches qui pourraient être utilisées pour traiter certaines maladies. La commercialisation est un volet important de ce programme, puisque les projets doivent démontrer une possibilité de commercialisation ou d’application clinique. Les recherches réalisées au terme de ce concours visent aussi à traiter des affections telles que le diabète de type 1, le choc septique et la cécité.

Le Programme d’accords de recherche d’impact versera 1,4 million de dollars à l’appui de 14 projets nationaux axés sur l’application clinique, la commercialisation et les politiques publiques. En tout, 59 chercheurs (20 chercheurs et 39 collaborateurs) de 18 établissements différents et 54 chercheurs stagiaires participeront à ces projets. Des affections telles que la dystrophie musculaire, les accidents vasculaires cérébraux et les maladies cardiaques et pulmonaires seront étudiées. Les sujets d’étude liés à la commercialisation comprendront l’amélioration des techniques de manipulation génétique des cellules souches humaines et une plateforme permettant de caractériser rapidement les cellules souches pluripotentes induites. Des projets de politique publique viseront à élaborer des recommandations relatives à la mise à jour de la politique canadienne sur les cellules souches et les stratégies entourant la commercialisation des traitements à base de cellules souches non éprouvés.

La liste complète des projets de recherche subventionnés peut être consultée ici. Les profils des recherches soutenues sont disponibles ici.

-30-

 

À propos du Réseau de cellules souches : Depuis sa mise sur pied en 2001, le Réseau de cellules souches (RCS) a toujours eu pour raison d’être le soutien et le développement de la recherche dans le domaine des cellules souches et de la médecine régénérative. En dix-sept ans à peine, le RCS a réussi à entrainer l’émergence d’une communauté nationale d’experts qui a transformé la recherche sur les cellules souches au Canada à un point tel que les nombreuses découvertes novatrices en médecine régénérative ont révolutionné la pratique clinique, ce qui a permis au Canada d’acquérir une réputation exemplaire à l’échelle internationale. Le RCS a repoussé les limites de la recherche fondamentale dans ce domaine si bien que les résultats translationnels qui en découlent mènent régulièrement à des applications cliniques et à des produits prisés sur le marché. Son programme de financement stratégique a permis d’appuyer environ 169 groupes de recherche de niveau international, et plus de 2 500 stagiaires à l’échelle du pays. De plus, le RCS a catalysé 18 essais cliniques et 16 entreprises en démarrage. Les chercheurs du RCS ont aussi réussi à obtenir plus de 100 000 000 $ en fonds de contrepartie de la part d’autres partenaires. Le RCS a également parrainé le lancement de plusieurs réseaux et organismes de recherche canadiens et internationaux. www.stemcellnetwork.ca/fr