fren

Le Réseau de cellules souches et Mitacs s’associent pour offrir des stages industriels dans le secteur de la médecine régénératrice

Le 26 janvier 2022 (Ottawa) – Le Canada est un chef de file mondial dans le domaine de la recherche sur les cellules souches et la médecine régénératrice (MR) – un domaine qui est sur le point de connaître une croissance fulgurante et qui est susceptible de générer des retombées importantes sur les plans de la santé et de l’économie. Aujourd’hui, reconnaissant à quel point le développement des talents est important pour la progression de ce secteur, le Réseau de cellules souches et Mitacs lancent un nouveau partenariat qui permettra aux futurs chefs de file des sciences de la vie d’acquérir les compétences et l’expérience dont ils auront besoin pour travailler dans le secteur en pleine expansion de la MR au Canada.

Ce partenariat de stages industriels entre le RCS et Mitacs vise à jumeler les plus brillants étudiants diplômés et boursiers postdoctoraux avec des entreprises biotechnologiques du secteur de la MR qui travaillent à mettre sur le marché des thérapies et des technologies novatrices.

La MR, qui a été surtout basée jusqu’ici sur les cellules souches, vise à remplacer, à réparer ou à régénérer des cellules, des tissus et des organes humains. Elle est considérée par beaucoup comme la prochaine grande frontière médicale à conquérir. Les économistes de la santé ont indiqué que le Canada pourrait s’emparer d’au moins 5 % du marché prévu de 77 milliards de dollars américains, ce qui représente pour le Canada 5 milliards de dollars de croissance potentielle et la création de 6 000 emplois hautement qualifiés. Pour que cette prévision se réalise, il est essentiel d’investir dans le talent d’aujourd’hui afin que le Canada reste prêt et apte dans le futur à rivaliser sur la scène internationale.

« Depuis 20 ans, le Réseau de cellules souches joue un rôle de premier plan dans le renforcement des capacités nationales de recherche sur les cellules souches et la médecine régénératrice », souligne Cate Murray, directrice générale et chef de l’exploitation du RCS. « Nous sommes ravis de nous associer à Mitacs pour continuer de développer stratégiquement l’expertise canadienne en médecine régénératrice et pour faire en sorte que la prochaine génération soit en mesure de soutenir la concurrence au sein de l’économie canadienne du savoir et qu’elle possède les compétences nécessaires pour travailler dans les laboratoires et les entreprises biotechnologiques d’aujourd’hui et de demain. »

« Mitacs est extrêmement heureux de s’associer au Réseau de cellules souches pour offrir des stages en milieu de travail aux étudiants diplômés de ce domaine médical de pointe », ajoute John Hepburn, président-directeur général de Mitacs. « Nous espérons sincèrement que leur travail contribuera à faire avancer la recherche en médecine régénératrice et aidera le Canada à maintenir sa position concurrentielle au sein de cet important secteur scientifique. »

Ce nouveau partenariat de stages est proposé dans le cadre du programme Accélération de Mitacs et permettra de jumeler jusqu’à cinq candidats et candidates par an avec des entreprises canadiennes pour des stages de huit mois. Les candidats et candidates retenus pourront se familiariser avec l’industrie et acquérir une expérience professionnelle ainsi que des compétences techniques et commerciales fondamentales en participant à un projet lié aux cellules souches et à la médecine régénératrice. Le programme sera renouvelé chaque année de 2022 à 2025.

Les étudiants en maîtrise ou au doctorat de même que les boursiers postdoctoraux peuvent présenter une demande. Les étudiants récemment diplômés, c’est-à-dire qui ont obtenu leur diplôme moins de deux ans auparavant, et qui sont affiliés à un établissement universitaire admissible peuvent également présenter leur candidature pour les stages de 2022. Le cycle de candidature est maintenant ouvert pour l’année 2022. Les stages débuteront au plus tôt en juillet 2022.

Pour en savoir plus, pour consulter la liste des entreprises canadiennes qui participent au programme ou pour poser votre candidature, veuillez cliquer ici.

Pour plus de détails sur ce programme, veuillez communiquer avec :

Jonathan Draper, Ph. D., directeur du programme Partenariats de recherche, Réseau de cellules souches
jdraper@stemcellnetwork.ca

Jillian Murray, Ph. D., directrice de compte, Mitacs
jhatnean@mitacs.ca

 

À propos du Réseau de cellules souches: Le Réseau de cellules souches (RCS) est un organisme national sans but lucratif qui soutient trois objectifs principaux : la recherche sur les cellules souches et la médecine régénératrice ; la formation de la prochaine génération de personnel hautement qualifié ; et le soutien à la mobilisation et au transfert des connaissances issues de la recherche sur les cellules souches et la médecine régénératrice. Du laboratoire à la clinique, notre but est d’alimenter la science pour le bien des Canadiens et des Canadiennes. Le RCS a été fondé en 2001. Avec le soutien du gouvernement du Canada, le réseau est passé de quelques dizaines de laboratoires à plus de 196 groupes de recherche de classe mondiale, soutenant plus de 200 projets de recherche et 24 essais cliniques. Depuis sa création, le RCS a aidé à catalyser 21 entreprises biotechnologiques et à former plus de 4 000 personnes hautement qualifiées. En 2021, le gouvernement du Canada a de nouveau démontré sa confiance et son appui au RCS en investissant 45 millions de dollars pour la période 2022-2025 dans l’organisme.

À propose de Mitacs :
Mitacs est un organisme national sans but lucratif qui conçoit et met en œuvre depuis 20 ans des programmes de recherche et de formation au Canada. De concert avec un large réseau de partenaires du secteur postsecondaire ainsi qu’avec les gouvernements fédéral et provinciaux, nous nouons des partenariats qui soutiennent l’innovation industrielle et sociale au Canada. Mitacs a travaillé avec des milliers d’organisations des secteur privé et à but non lucratif, de même qu’avec 78 universités et 77 collèges, CÉGEP et écoles polytechniques partenaires, afin d’alimenter les relations stratégiques qui propulseront à un haut niveau d’excellence l’innovation canadienne.