fren

Debra Mathews, Ph. D., M.A., directrice adjointe des programmes scientifiques, Institut de bioéthique Berman de l’Université Johns Hopkins; professeure agrégée, Département de médecine génétique, École de médecine de l’Université Johns Hopkins

Debra JH Mathews, Ph. D., M.A., est directrice adjointe des programmes scientifiques de l’Institut de bioéthique Berman de l’Université Johns Hopkins et professeure agrégée au Département de médecine génétique de la Faculté de médecine de l’Université Johns Hopkins. En tant que directrice adjointe des programmes scientifiques, la Dre Mathews est responsable de la supervision du programme de politique et d’éthique des cellules souches et du  programme d’éthique et de sciences du cerveau, ainsi que d’autres projets de recherche en laboratoire à l’Institut Berman. Elle dirige également le programme de mentorat en génomique et société et préside le comité sur l’inclusion, la diversité, la lutte contre le racisme et l’équité (IDARE) de l’Institut Berman. Au sein de l’institut d’assurance de l’autonomie (Institute for Assured Autonomy ou IAA), la Dre Mathews est responsable de l’éthique et de la gouvernance. Dans le cadre de ses fonctions, elle dirige les travaux axés sur les incidences éthiques, sociétales et de gouvernance des systèmes autonomes et définit les occasions offertes au sein de l’IAA pour l’intégration des travaux et priorités en matière d’éthique et de gouvernance.

Les travaux universitaires de la Dre Mathews portent sur les questions d’éthique et de politique soulevées par les technologies émergentes, particulièrement sur la génétique, la science des cellules souches, les neurosciences, la biologie synthétique et l’intelligence artificielle. La Dre Mathews est membre du comité directeur du groupe Hinxton, un regroupement international de scientifiques, d’éthiciens, de décideurs et d’autres personnes qui s’intéresse à la science éthique et bien réglementée, et dont les travaux portent principalement sur la recherche sur les cellules souches. Elle est une membre active de la société internationale de neuroéthique (International Neuroethics Society) depuis 2006 et siège au conseil d’administration de cette société depuis 2015. En plus de son travail universitaire, la Dre Mathews a passé du temps au centre de génétique et de politique publique (Genetics and Public Policy Center), au ministère américain de la Santé et des Services sociaux, à la commission présidentielle pour l’étude des questions bioéthiques (Presidential Commission for the Study of Bioethical Issues) et à l’académie nationale de médecine (National Academy of Medicine), occupant diverses fonctions liées à la politique scientifique.

La Dre Mathews a obtenu son doctorat en génétique de l’Université Case Western Reserve, ainsi qu’une maîtrise simultanée en bioéthique. Elle a complété une bourse postdoctorale en génétique à l’Université Johns Hopkins et a obtenu la bourse Greenwall en bioéthique et politique de la santé aux universités Johns Hopkins et Georgetown.