fren

Janet Rossant, CC, FRS, FRSC, Présidente et directrice scientifique, Fondation Gairdner; chef émérite de la recherche, Hôpital pour enfants de Toronto

Janet Rossant est présidente et directrice scientifique de la Fondation Gairdner. Spécialiste de renommée internationale de la biologie du développement, Mme Rossant est la définition même de ce que c’est que d’être une pionnière. Elle a pris officiellement ses fonctions de présidente et de directrice scientifique de la Fondation Gairdner le 4 mai 2016.

Reconnue pour ses études sur les gènes qui contrôlent le développement des embryons chez la souris, Mme Rossant a mis au point des techniques qui permettent de suivre le destin cellulaire des embryons et de modifier leurs gènes. Ces travaux suscitent toujours un vif intérêt dans le milieu de la recherche médicale et génique. Ses recherches actuelles portent sur le développement des cellules souches et la différenciation des cellules dans l’embryon en développement, des domaines importants pour l’étude des anomalies congénitales ainsi que pour la médecine régénératrice.

Mme Rossant a fait ses études aux universités d’Oxford et de Cambridge, au Royaume-Uni, et a élu domicile au Canada en 1977. Elle a initialement travaillé à l’Université Brock, puis, de 1985 à 2005, au Samuel Lunenfeld Research Institute de l’hôpital Mount Sinai, à Toronto. Elle a été chef de la recherche à l’hôpital SickKids de 2005 à 2015, où elle maintient encore aujourd’hui un laboratoire de recherche. Mme Rossant a reçu de nombreux prix en reconnaissance de ses contributions scientifiques, dont la médaille Ross G. Harrison (prix de reconnaissance pour l’ensemble de ses réalisations) de l’International Society of Developmental Biologists, le prix Killam des sciences de la santé, le prix March of Dimes en biologie du développement, la médaille Conklin de la Society for Developmental Biology, le 10e prix ISTT de l’International Society for Transgenic Technologies et le prix L’Oréal pour les femmes et la science. Elle est fellow de la Royal Society of London, membre de la Société royale du Canada et associée étrangère de la National Academy of Science des États-Unis.